Sunday, 13 October 2019 00:03

L'entrainement cycliste pendant les fortes chaleurs

Que faire lorsqu'il fait très chaud ?

Ce que doit savoir le sportif

Si un coureur perd 1% de son poids en eau, alors il perd 10% de puissance ; exemple un coureur pèse 68kg, il perd 2 litres d’eau pendant la course ; alors il disposera de 30% de puissance en moins sur le final … Tout juste énorme !!!Le seul moyen qu’a trouvé l’organisme pour se rafraîchir : la transpiration !!! c’est l’évaporation de la sueur qui rafraîchit la peau et évite ainsi l’hyperthermieMAIS … plus on transpire plus on perd de l’eau mais aussi … des minéraux, et même des métaux lourds …

Les conséquences de la déshydratation 

Perte de puissance; la déshydratation = l’organisme perd de l’eau et des minéraux et donc : le système de « refroidissement » (le « radiateur » du moteur !!) ne fait pas son travail, la température du corps augmente ; moins hydratés les muscles et les tendons souffrent ; le cerveau est également victime du manque d’eau : moins de lucidité, moins de réflexes ; dans les vaisseaux le sang est plus épais et circule moins, les muscles sont donc moins nourris pendant l’effort.

Voici quelques conseils simples pour lutter contre les conséquences de la chaleur

  • Boire une quantité d’eau suffisante dès la veille de la course. Boire régulièrement, à petites gorgées, toujours AVANT d’avoir soif !
  • Le matin de la course, les urines doivent être transparentes. Si pas, continuer à bien insister sur l’hydratation jusqu’au départ de la course.
  • Boire une boisson riche en minéraux pendant l’heure qui précède le départ. Exemple : un bidon d’eau mélangé à une solution de réhydratation type O.R.S., Soparyx. (vente en pharmacie).
  • Se protéger de la chaleur pendant l’heure qui précède le départ (ombre, casquette blanche, etc.).
  • Pendant la course toutes les boissons glucidiques (isotoniques) sont enrichies en minéraux ; en plus des boissons glucidiques le coureur peut consommer quelques bidons d’eau (utile également pour s’arroser).
  • Avant le départ, si besoin on lutte contre la chaleur en faisant porter au coureur un gilet réfrigérant (ou un essuie humide frais qui sort de la glacière).
  • Pendant la course le cycliste va s’arroser (visage, cuisses) pour faire abaisser sa température corporelle.
  • Dès l’arrivée on propose à nouveau les gilets réfrigérants (ou essuie humide et frais).
  • La réhydratation post-course est également très importante.
  • Des boissons minéralisées doivent être consommées jusqu’au coucher. Exemple : Vichy, Contrex, Hepar,…
  • Et le dîner commence par... un potage de légumes!, même s’il a fait très chaud ; le potage est un super aliment pour réhydrater ; consommé chaud, tiède ou froid.

Bien à vous et bonne route ...

Rechercher

Notre page Facebook